Depuis le hacking du site Ashley Madison, des milliers d’adresses emails et des noms d’utilisateurs ont été divulgués.

Et de nombreux débats ont entouré cette histoire.

Qu’est-ce qui motive les gens à s’inscrire sur les sites adultères ? Que ce passe t’il lorsque les gens sont découverts ?

Marlene Wasserman, plus connue sous le pseudonyme « Dr Eve », est une sexologue et psychologue qui est bien connu en Afrique du Sud.

Marlene est bien placée pour parler d’Ashley Madison.

Elle a utilisé les services de ce site pendant 3 ans.

La sexologue a effectué cette démarche afin de pouvoir interviewer (et mieux comprendre) les hommes et les femmes qui utilisaient le site.

Marlene a parlé à plus de 63.000 utilisateurs masculins et féminins, âgés de 18 à 55 ans au cours de ses recherches.

Dans un article accordé au magazine en ligne Techinsider.io, elle remet en cause 5 idées reçues sur les personnes qui utilisent le site Ashley Madison.

  1. Les gens utilisent Ashley Madison parce qu’ils sont malheureux en couple.

La plupart des gens pensent que les personnes qui s’inscrivent sur des sites infidèles le font parce qu’ils sont malheureux en couple.

Or Marlene Wasserman, cela n’est pas toujours le cas.

Marlene souligne le cas des personnes :

  • Qui veulent rester en couple.
  • Mais qui ne sont pas contre l’idée de pouvoir vivre de nouvelles expériences de manière simple et discrète.

« Après avoir créé un compte, je peux vous affirmer qu’il m’a été incroyablement facile de contacter d’autres personnes. Il est logique que quelqu’un qui n’a jamais été infidèle dans la vraie vie soit séduit par la simplicité et l’excitation des échanges virtuels  ».

  1. Toutes les personnes inscrites sur Ashley Madison recherchent un plan cul..

Marlene Wasserman avoue avoir a été surprise de constater que beaucoup de personnes inscrites sur Ashley Madison se contentent d’échanges virtuels et n’ont pas nécessairement l’intention d’aller au-delà.

  1. Les gens se sentent coupables de s’inscrire sur Ashley Madison.

Pour nombre d’utilisateurs, avoir des échanges sur un site adultère n’est pas si grave que ça.

Pour ces personnes, le fait de flirter en ligne n’a pas les mêmes conséquences que le fait de tromper son ou sa partenaire dans la vie réelle. Autrement dit, pour ces personnes, l’infidélité virtuelle ne compte pas …

En tant que thérapeute, Wasserman a rencontré de nombreux couples. Or elle dresse un constat clair et sans appel :

« Personne ne se sentait coupable ! […] L’infidélité réelle est tellement différente de l’infidélité virtuelle ».

  1. Ce sont les hommes ont le plus envie de trouver un plan cul

On considère que les hommes sont principalement en quête de relations sexuelles.

Or Marlene Wasserman affirme que cela n’est pas toujours le cas, loin de là …

Marlene e en effet constaté que les femmes étaient beaucoup plus directes que ce que l’on peut croire …

« Ma plus grande surprise concerne le comportement des femmes en ligne. […] Les femmes avaient beaucoup plus envie de provoquer une vraie rencontre ».

Autre constat : les femmes furent nombreuses à rapidement demandé d’échanger des photos (même intimes). Pour Marlene, cela s’explique par le fait que les femmes se sentent plus libres (moins soucieuses de ce que l’on pourrait penser d’elles) en ligne.

« Dans la vraie vie, les femmes sont attentives à ne pas passer pour des femmes légères. En ligne, il n’y a personne pour vous vous juger ».

  1. Les hommes infidèles recherchent principalement une relation sexuelle alors que les femmes infidèles recherchent avant tout une relation affective.

La sexologue se veut également critique sur ce point.

Wasserman explique que :

  • La plupart des femmes avec qui elle a discuté évoquaient clairement l’intention de vivre de nouvelles expériences sexuelles.
  • Et que la plupart des hommes avec qui elle a discuté évoquaient la chose de manière plus subtile (en parlant de moments complices, de caresses ou de câlins).

« On nous dit que les femmes ont des motivations affectives. Or cela n’est pas du tout le cas. Elles recherchent essentiellement des relations coquines et sans prise de tête ».

VN:F [1.9.22_1171]


Notez cet article !