Ashley Madison aux Philippines : le point de vu d’un journaliste sur place

George Sison (@inquirerdotnet) a souvent participé à la rédaction d’articles pour le site Inquirer.net.

Dans un de ces articles, le chroniqueur évoque ses sentiments sur le lancement du site extraconjugal Ashley Madison aux Philippines où il est basé.

Quelques rappels

De nombreuses voix se sont levées (notamment du côté de l’église orthodoxe) pour critiquer l’arrivée d’Ashley Madison et même pour demander à ce qu’il ne soit pas possible de consulter le site dans le pays.

La secrétaire de la justice Leila De Lima est entrée dans un bras de fer juridique avec Ashley Madison.

Elle s’indigne contre le concept du site qui va à l’encontre de la loi aux Philippines où l’adultère est illégal (inclus dans le code pénal).

L’avis de George Sison

George Sison se montre plutôt pragmatique.

Il remarque que beaucoup de Philippins sont infidèles et n’ont pas attendu l’arrivée d’un site spécialisé pour aller voir ailleurs.

Autre remarque : Sison compare la sexualité d’une personne à l’appétit. Quand l’appétit est satisfait, la personne en question n’a pas de raisons d’aller voir ailleurs. Mais à l’inverse, un appétit sexuel insatisfait est souvent à la base d’une infidélité.

« Imaginez l’impact du slogan du site – « avoir une aventure » – si vous n’êtes pas satisfait de votre relation actuelle ».

Ses conseils aux couples qui sont tentés par l’infidélité ?

En parler d’abord, et même « demander la permission d’avoir une liaison en dehors du couple ».

Cela n’est à priori pas évident.

Mais Sison affirme que cette ‘méthode’ :

  • A aidé de nombreux couples à sauver leur mariage.
  • A aussi rendus la relation de ces couples plus enrichissante et satisfaisante.
VN:F [1.9.22_1171]


Notez cet article !