« Je suis l’un des féministes les plus importants » affirme le fondateur du site extraconjugal Ashley Madison

Dans un article accordé au journal New York Observer (source), le fondateur du site extraconjugal Ashley Madison (Noel Biderman) déclare être l’un principaux défenseurs de la cause féministe dans le monde.

Que faut-il penser de cette affirmation ? Sur quels arguments se base-t-elle ?

Comme tout le monde, Biderman dénonce le sort réservé aux femmes infidèles dans certains pays.

« Il est vraiment triste de constater qu’il y a des endroits sur terre où une femme peut être mise à mort pour avoir été infidèle ».

Il rappelle le caractère universel de l’infidélité, et il explique que les pays musulmans n’échappent pas à ce type de comportement.

Mais au-delà de ce constat, comment l’entrepreneur participe-t-il concrètement à la cause des femmes dans le monde ?

Sa réponse …

Biderman explique en substance que son site peut aider certaines femmes à ne pas se faire prendre – et donc à éviter de prendre des risques qui pourraient mettre en péril leur mariage (ou pire encore).

Et c’est tout ?

Oui, c’est tout …

Bref, l’explication de Biderman nous semble insuffisante pour que l’on puisse considérer Biderman comme un féministe important …

Jenny B. White, professeur d’anthropologie à l’Université de Boston n’est d’ailleurs pas dupe.

« [M. Biderman] semble n’avoir aucune idée sur le sens du mot « féminisme » » …

Et d’ajouter :

« Cela [les violences liées à l’infidélité]a moins à voir avec l’islam qu’avec une société patriarcale. Nous retrouvons ce type de modèle dans des pays chrétiens – comme l’Espagne ou l’Italie. »

Le fondateur du site Ashley Madison nous a habitués à mieux. Il aurait (à notre humble avis) peut-être mieux fait d’éviter de se comparer à une personnalité engagée dans le féminisme …

VN:F [1.9.22_1171]


Notez cet article !