Des chercheurs de l’Université d’Austin et de l’Université d’Emory se sont intéressés aux données piratées du site Ashley Madison (*).

Ils ont repéré différents profils de chefs d’entreprise, de directeurs financiers et de cadres supérieurs qui ont payé un abonnement sur Ashley Madison entre 2008 à 2014.

Ils ont ensuite couplé ces données avec le nom des dirigeants de sociétés américaines cotées en Bourse.

Ils ont enfin comparé ces résultats avec la liste des entreprises qui ont fait l’objet de plaintes ou qui ont falsifié leurs déclarations fiscales.

L’étude a révélé :

  • Que 9% des PDG / directeurs financiers inscrits sur Ashley Madison ont dû faire face à un procès, contre 3% dans le cas des autres PDG / directeurs financiers.
  • En outre, 7% des responsables liés au service Ashley Madison ont eu un redressement financier, contre 2% pour les autres responsables.

Dans l’ensemble, les résultats suggèrent que l’éthique personnelle et professionnelle sont étroitement liés.

VN:F [1.9.22_1171]


Notez cet article !

Les chefs d'entreprise infidèles seraient plus susceptibles de frauder, 8.5 sur 10 sur la base de 2 vote(s)