Les rencontres extraconjugales sont assimilées à des rencontres taboues, en toute discrétion et à ne révéler à personne. La société, encore conservatrice, jette la pierre à celui ou celle qui a été reconnu avoir fait ce genre de choses.

Comme toujours, c’est l’interdit qui tente et, comme toujours, le meilleur moyen de vaincre la tentation, c’est d’y succomber. Contradictoire !

Ce n’est pas un secret pour personne, les sites de rencontres extra-conjugales existent et sont même proposés dans les publicités de tous les jours. Et ces sites séduisent, les dernières statistiques montrent qu’un pourcentage non négligeable de personnes ont recours à ces sites, d’où leurs succès.

Plusieurs sites existent en la matière, rivalisant d’idées et d’ingéniosités en matière « d’alibis ». En effet, les rencontres qui doivent se faire en toute discrétion peuvent ne se faire que pendant les heures hors travail, alors que ce temps est déjà « pré programmés » pour la famille ou pour son partenaire, si couple encore sans enfant. Des textos qui sauvent, des appels qui simulent une urgence à régler, des invitations à des séminaires et congrès fantômes le temps d’un week-end …

Donc, en premier lieu, il faut choisir son site. Il faut le choisir selon les services qu’il propose, qu’est- ce qui conviendrait au futur « infidèle ». Les services proposés diffèrent selon le statut de la personne, mariée, pacsées ou seulement en couple. Une fois, le choix tranché, il faut s’inscrire sur le site. Il va sans dire que l’inscription se fait de manière anonyme.

L’inscription se fait par la création de pseudo et d’adresse mail, tout à fait anonymes. Il va sans dire qu’il n’est pas du tout utile, voire même interdit, d’y poster des informations personnelles réelles qui risqueraient de trahir. On ne sait jamais sur qui on va tomber, l’infidélité étant un sport qui se pratique en cachette, la photo doit également suivre la même règle. Comme quoi, on souhaitait prendre une partie de plaisir alors que c’est autre chose qui nous attend …

Prudence et méfiance sont les maîtres mots en matière de photos.

Il faut poster une photo qui ne révèle pas en totalité l’identité de la personne, face cachée par une lunette, coiffure méconnaissable … À titre d’exemple, on pourrait poster, aussi, une photo qui est prise de loin ou seulement un avatar, quelques images choisies à partir de héros de films ou de bandes dessinées.

On ne donne la photo réelle que lorsqu’on souhaite aller plus loin avec l’autre personne et qu’on soit assuré qu’il n’y a aucun risque.

VN:F [1.9.22_1171]


Notez cet article !