Toutes les religions nous invitent à nous éloigner de l’adultère, ici nous nous intéresserons à la vision de l’Islam et au châtiment réservé à ceux qui oserait s’approcher de ce pécher.

Avant de commencer cet article, il est important de rappeler la définition de l’adultère.

L’adultère est le fait d’avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint en dehors du mariage.

L’islam nous parle également d’un autre terme qui est la fornication. A savoir, le fait d’avoir des relations sexuelles hors mariage.

Ces deux actes sont désignés en arabe sous le terme « zinâ ». Dans l’Islam, la « zinâ » est considéré comme le péché capital. Allah dit à ce sujet dans le Coran :

« Ne vous approchez pas de la fornication. C’est une abomination et une voie pleine d’embûches ».

(Verset 32 / Sourate 17)

Il est important de noter qu’au passage du Coran, c’est que Allah n’y interdit pas seulement la fornication. Il interdit même de s’en approcher. De nombreuses raisons existent et sont à l’origine de celles-ci mais deux raisons majeures prédominent :

1 – Le « zinâ » fait disparaître la pudeur.

Le « zinâ » ferait disparaître la pudeur. Il faut savoir que la pudeur est une notion morale essentielle et porte gravement atteinte à la dignité humaine « al ghayrah »: Quel être humain digne apprécierait en effet que quelqu’un fasse le zinâ avec sa propre mère, sa soeur ou sa fille ?

2 – Mise en danger de la sauvegarde de la pureté.

Le deuxième point important est la préservation de la pureté. En effet, la fornication et l’adultère mettent tous deux en danger la sauvegarde de la pureté des relations filiales. Pour vous faire une idée de la gravité de ce péché en Islam, il faut lire les Hadiths suivants du Prophète Mouhammad :

« Celui qui fornique n’est pas croyant au moment où il commet l’adultère » …

« Lorsque le serviteur commet l’adultère, la foi sort de lui et se transforme en une ombre qui couvre sa tête » …

Le Prophète Mouhammad raconte un de ses rêves. Il faut savoir que dans l’Islam, les rêves des prophètes sont considérés comme véridiques :

Je partis en compagnie de Djibraïl et de Mikhâïl, et nous arrivâmes à une place semblable à un four dont l’orifice était étroit tandis que le fond était vaste, d’où nous entendîmes un bruit confus. Nous regardâmes et nous vîmes des hommes et des femmes nus qui criaient quand ils recevaient les flammes d’en dessous. Je demandai à Djibraïl : « Ô Djibrâïl ! Qui sont ces gens-là ? » Il répondit: « Ils sont ceux ont commis l’adultère. Et ils recevront ce châtiment jusqu’au Jour Final ».

L’Islam conseille donc aux musulmans d’éviter la fornication et l’adultère car elle comprend six mauvaises qualités : trois qui apparaissent dans ce bas monde et trois dans la vie future :

Celles du bas monde sont :
– La disparition de la splendeur du visage.
– Une vie très courte.
– Une pauvreté permanente.

Celles de la vie future :
– Le courroux d’Allah.
– Le mauvais compte.
– Le châtiment du Feu.

Le Prophète Mouhammad a aussi dit en ce sens :

« Les sept cieux et les sept terres maudissent la personne mariée qui commet l’adultère. En Enfer, une puanteur tellement forte se dégagera des parties privées de ce genre de personne que même les gens en Enfer la supporteront avec difficulté. En plus de leur châtiment en Enfer, ils y seront continuellement avilis et déshonorés ».

VN:F [1.9.22_1171]


Notez cet article !

Le châtiment de l’adultère dans l’Islam, 10.0 sur 10 sur la base de 1 vote(s)