Les Indiens particulièrement infidèles …

D’après différentes sources (Les Echos, Rencontre-infidele.com, Le Nouvel Obs, Extraconjugales.fr), les français sont considérés comme le peuple le plus tolérant face à l’infidélité / les champions du monde de l’infidélité.

Mais attention !

Ce palmarès semble aujourd’hui perturbé par l’arrivée d’un nouveau pays – assez inattendu il faut le dire …

Le pays en question ?

L’INDE !

Et oui, les indiens arrivent en force en haut du classement des pays où l’infidélité semble être moins tabou qu’ailleurs …

Selon une enquête commandée par le site extraconjugal Ashley Madison (AM) – enquête réalisée auprès de plus de 75 000 personnes (dont 80% de personnes mariées), plus de 75% des femmes indiennes et plus de 60% des hommes indiens considèrent que l’infidélité n’est un pas péché (eu égard à la religion) ou même un acte immoral (anormal).

Qui plus est, 81% des hommes et 68% de femmes ont déclaré que leur(s) aventure(s) extraconjugale(s) a(ont) indirectement (paradoxalement) eu un effet positif sur leur couple (mariage).

Le représentant officiel du site AM en Inde (le sexologue / professeur Prakash Kothari) apporte le commentaire suivant :

« Dans certains cas, une infidélité fonctionne comme un électrochoc qui réveille la relation conjugale ».

A retenir également :

  • En Inde, comme dans le reste de l’Asie, les hommes considèrent que le fait d’aller se faire faire un massage sensuel (« avec finition ou pas » en option) comme un acte quasiment normal et qui ne remet pas en cause l’union conjugale – le couple officiel.
  • Dans ce pays, les mariages arrangés restent encore courants. L’envie – pour l’un ou l’autre des partenaires impliqués – d’aller voir ailleurs est souvent forte.
  • Les évolutions récentes renforcent le fossé entre – les contraintes d’un mariage souhaité ou non d’une part – et les sirènes de l’individualisme / de plus de libertés d’autre part …
  • L’âge moyen des personnes interrogées se situe autour de 45 ans pour les hommes et de 31 ans pour les femmes.
    Dans tous les cas, les femmes sont plus susceptibles d’aller voir ailleurs si elles se ne se sentent pas aimées par leurs partenaires – et vise versa.
VN:F [1.9.22_1171]


Notez cet article !