Infidélité : un regard de moins en moins dramatisé ?

Divorces, séparations, familles recomposées …

La société évolue de manière de plus en plus rapide.

Cela est également le cas en ce qui concerne le regard de la société sur l’infidélité.

  • L’infidélité était clairement considérée comme une faute morale grave au cours du 18eme / 19eme / 20eme siècle.
  • Or le curseur semble aujourd’hui se déplacer. L »infidélité semble en effet être de mieux en mieux tolérée / comprise / acceptée. Celle-ci fait presque partie des règles du jeu …
    Et de fait, de plus en plus de gens comprennent que ce type de comportement est avant tout humain.
    – L’infidélité reflète souvent un échec conjugal – plus qu’une véritable volonté initiale d’aller à l’encontre de règles fondatrices du couple ;
    – Elle est souvent la conséquence un écart accidentel / ponctuel – qui ne remet pas en cause la force des sentiments que l’on éprouve pour son partenaire habituel.
VN:F [1.9.22_1171]


Notez cet article !